Nos actualités

💡Un éclairage connecté révolutionnaire à La Mongie 🏔️

Lancé en 2017, et étalé sur trois ans, le chantier de rénovation de l’éclairage public de la Ville de Bagnères-de-Bigorre vient de franchir un cap révolutionnaire avec les travaux engagés cette année à La Mongie. La station de ski est en effet la première en Bigorre à être dotée d’une technologie connectée innovante qui permet non seulement d’adapter l’éclairage aux besoins spécifiques des lieux et de réduire la consommation énergétique mais qui s’inscrit aussi dans une volonté de réduire la pollution lumineuse, conformément à la charte de la réserve de ciel étoilé du Pic du Midi.

Alors que les travaux sont sur le point de s’achever, l’équipe du Syndicat Energie Hautes Pyrenees ( SDE65 ), maître d’ouvrage de l’opération, nous a présenté cet outil déployé pour la première fois à cette échelle lors d’une visite de chantier. Les 101 nouveaux lampadaires — dont la plupart sont d’ores et déjà installés — sont dotés d’ampoules à LED dont l’intensité varie en fonction des heures, des saisons, de la fréquentation et de l’activité du site, etc. Le tout piloté à distance par les services municipaux selon le scénario choisi grâce à un système de transmission et d’une télégestion centralisée.

5.000 € d’économie

De quoi assurer l’éclairage de manière optimisée sur ce site touristique à très forte saisonnalité où les 25 habitants «permanents» sont rejoints, en hiver, par des milliers de touristes (15.000 lits). Et de quoi coller pile poil au credo du SDE65, «éclairer mieux, éclairer juste», s’est satisfait son président, Daniel Frossard, ajoutant que «la transition énergétique est au cœur de notre activité».

«Cette technologie permettra une gestion la plus précise possible avec un confort optimal pour les usagers, des économies d’énergie et des avantages pour l’environnement, sans oublier le suivi des éventuelles pannes et de la consommation d’énergie», a souligné Bruno Rouch, directeur du SDE65, non sans évoquer «une démarche territoriale qui bénéficie de la dynamique de l’État via un financement important dans le cadre des Territoires à énergie positive pour la croissance verte». Soit, une subvention de 150.000 € sur un coût total de 256.000 € TTC, le reste étant financé par le SDE (57.000 €) et la ville (49.000 €).

Ne cachant pas sa «volonté d’être précurseur en matière de protection de l’environnement», le maire de la Ville de Bagnères-de-Bigorre, Claude Cazabat, se réjouit aussi des 5.000 € d’économie annoncés (sur un coût annuel de 7.000 € actuellement)

mongie ep