4356Non classé

 Catégorie éclairage public moins de 20 000 habitants : Ville de Bagnères-de-Bigorre

Eclairer juste pour mieux observer le ciel 

Ancien et énergivore, l’éclairage public de la sation de ski de La Mongiegénérait un fort halo lumineux, gênant l’observation du ciel étoilé depuis l’observatoire astronomique du Pic du Midi.

Le projet developpé a permis de mettre en oeuvre un éclairage peu énergivore, capable de s’adapter aux fortes fluctuations saisonnières de fréquentation de la station, ainsi qu’aux conditions climatiques (neige) et aux besoins d’observation du ciel depuis le Pic du Midi.

Comment ?

Grâce à une solution d’éclairage connecté à base de LED, télégérée par un logiciel communiquant, développant des scénarios en fonction de la fréquentation saisonnière et de l’enneigement, et pouvant se piloter en temps réel.

Ce projet exemplaire servira de modèle pour les autres stations des Pyrénées.

Les chiffres :

214 000€ : montant de l’investissement
101 points lumineux
43 194 KWH/AN : gain énergétique estimé (soit 5 184€/an)

DSC_0139 (2)

DSC_0137

Le SDE65 ( Syndicat Energie Hautes Pyrenees ) a fait l’acquisition d’une parcelle d’environ 5 300 m2 attenante aux bâtiments existants.

Environ 1 000 m2 seront rétrocédés à la ville de Tarbes et le voisin a gardé un accès, ce qui amène la totalité restante du terrain à 4 250 m2.

La viabilisation de cette parcelle et la création de 17 places de stationnement supplémentaires permet de pérenniser l’implantation du site et d’envisager sereinement l’évolution du SDE et de ses nouvelles missions.

Le coût de cette belle acquisition se chiffre à 70 000 €. Henri Cazamajor, voisin du Syndicat et ancien propriétaire du dit terrain, se félicite de l’opération : « le résultat est ce que je souhaitais et que je n’espérais pas. Il a même pu être conservé un verger 🌳 d’environ 3 500 m2. De la verdure, des fruits , tout ça en association avec la ville bien présente ».

Daniel Frossard, Président du SDE65, explique lors de son allocution que ce nouveau parking est de bon augure pour l’avenir. S’il est essentiellement réalisé dans le cadre du circuit des camions, cet espace propose également des places de stationnement pour les voitures.

Les voisins de la rue de la Verrerie seront sans aucun doute satisfaits de voir ainsi une solution pour désengorger leur rue. 🔝

Bruno Rouch, Directeur Général du SDE65, anticipe toute question sur l’évolution du site. Le SDE65 ne s’arrêtera pas là ! Le bâtiment principal devrait être aménagé en une extension de bureaux, privilégiant la pose de panneaux photovoltaïques.

En 2017, le Syndicat Energie Hautes Pyrenees a été lauréat sur un appel à projet d’autoconsommation sur un bâtiment électrique. A terme, c’est environ 25% d’autonomie électrique ! 👍
Les travaux débuteront après la fin de cet été. 🌞

02

03

Allocution du Président du SDE65 Daniel Frossard

05

Bruno Rouch Directeur Général du SDE65 et Henri Cazamajor ancien propriétaire du terrain

01

Une partie des équipes du SDE65

04

L’aménagement du centre du village de Bours est à ce jour terminé et le SDE y a apporté une belle contribution.

Les réseaux électriques ont été enfouis et l’éclairage public doté d’un système innovant synonyme d’économie et de longévité.

Le nouvel éclairage à LED mis en service début juillet est combiné avec un revêtement de chaussée clair fournissant la réverbération, selon le brevet « Lumiroute » (atout majeur de la révolution énergique).

Celui ci permet de réaliser d’importantes économie d’énergie puisque les led sont réglés à 30% de leur puissance nominale en fonctionnement normal et à seulement 10% entre minuit et 6h du matin.

IMG_7085

Cette année encore, le SDE65 a été partenaire de la ville de Tarbes pour la 23ème édition d’ Equestria, festival de la création équestre.

Du 26 au 30 juillet, certains d’entre nous auront eu le plaisir de (re)découvrir la magie de la Nuit des Créations.

Le spectacle commence, les projecteurs s’illuminent alors qu’entrent en scène les cavalier(e)s et leurs montures.

La plus belle conquête de l’homme est mise à l’honneur et nous assistons à des numéros de voltiges qui nous font retenir notre souffle, des numéros ou dresseurs et montures dansent ensemble.

On se laisse transporter par une forme de magie, de complicité entre l’homme et l’animal qui nous font volontiers oublier le travail qu’il a fallu pour obtenir ce résultat.

On se reconnaît même dans l’anticonformisme d’un petit cheval blanc devenu contre toute attente, star de la soirée.

La grâce et la beauté sont de la partie, une délicieuse touche de poésie venant rehausser l’ensemble pour atteindre des sommets et faire naître des étoiles dans les yeux des enfants que nous étions tous redevenus à cet instant … et lorsqu’il s’agit d’étoiles, le SDE65 est forcément partenaire.

Bravo aux organisateurs et à l’année prochaine !

2325162-650x350-equestria201707221242-full

Depuis plusieurs années, le Syndicat Départemental d’Energie est partenaire de la ville de Tarbes pour le Festival Equestria dans le site exceptionnel du Haras au cœur de la ville.

C’est l’un des évènements phares du monde équestre et un festival unique en son genre.

Il réussit à rassembler dans une ambiance conviviale, les passionnés d’équitation mais aussi petits et grands qui s’émerveillent de prouesses équestres et qui veulent découvrir le monde fascinant du cheval.

Sur cet évènement, le SDE65 vous invite à y participer avec toute votre énergie et rejoindre les 50 000 festivaliers présents chaque année…

14590306_1817889228468663_4415624418434296279_n

Le SDE65 vient d’acquérir un quatrième véhicule électrique.

Il s’agit d’un modèle ZOÉ de marque RENAULT (puissance 43 KW et autonomie d’environ 300 km).

Pour rappel, dans le cadre du projet de développement des infrastructures de recharge des véhicules électriques, le SDE65 octroie une subvention à hauteur de 2 000€ aux communes et aux EPCI des Hautes-Pyrénées pour l’acquisition de VE.

Image1

A ce jour, 49 bornes ont été posées dont 36 sont déjà en service.

13 bornes supplémentaires seront installées d’ici fin août 2017.

A terme, 90 bornes de recharge de véhicules électriques sont prévues.

 

A ce jour, 161 badges donnant accès aux bornes de recharge implantées dans les Hautes-Pyrénées, ont été délivrés aux particuliers, 27 aux collectivités, 15 aux entreprises soit un total de 203 badges.

Lien carte des bornes de rechargehttps://fr.chargemap.com/

DSC_0058 mod

Si ses missions premières sont la gestion du réseau de distribution et l’éclairage public, le Syndicat départemental d’électricité se diversifie tous azimuts.

Entretien avec Bruno Rouch, son directeur.

Encore du nouveau pour 2017 ?

Bien sûr, nous poursuivons nos missions de renforcement et d’enfouissement du réseau, et d’amélioration de l’éclairage public par le déploiement des lampes à LED. Ces lampes nous permettent d’aller encore plus loin dans notre projet de Rice, la Réserve internationale de ciel étoilé.

Mais encore…

Nous avons aussi mis en place un programme d’installation de 100 bornes de recharge pour voitures électriques, à la fin de cette année, 17 seront installées, 14 seront en service. Nous planchons aussi sur des études pour des réseaux de chaleur, ainsi que sur des projets de production à base d’énergies renouvelables.

Le photovoltaïque ?

Oui, mais pas seulement, nous avons en ce moment 6 projets photovoltaïques et nous préparons un schéma départemental sur les énergies renouvelables, le solaire, le bois-énergie. Enfin, nous prenons la présidence du réseau des SDE d’Occitanie, c’est une belle reconnaissance pour notre président, François Fortassin.

Interview sur Radio Ter consacrée aux Territoires à Energie Positive pour la Croissance Verte. Une ouverture sur l’ère de la transition énergétique… un des grands chantiers du SDE65.

 

La Réserve internationale de ciel étoilé du Pic du Midi, un modèle de développement durable

La RICE du Pic du Midi associe 251 communes pour promouvoir un mode d’éclairage économe, durable et moins polluant pour la protection du ciel et sa valorisation touristique. Une gestion durable du territoire récompensée le 17 novembre dernier, aux Trophées Orquasi.

En 2009 des astronomes inquiets de voir l’éclairage excessif des communes autour des Hautes-Pyrénées « éteindre le ciel », selon Hubert Rives, mobilisaient les élus et le syndicat du Pic du Midi. En 2013, la RICE du Pic du Midi, seconde plus grande réserve de ciel étoilé au monde, était labellisée par l’International Dark Sky Association. Le 17 novembre dernier, une nouvelle distinction récompensait la réserve, plus humble mais non moins signifiante : le Trophées Orquasi. Il était remis par l’Observatoire régional de la Qualité de service des infrastructures pour saluer la gestion exemplaire et innovante du développement durable de la RICE.

Car associer 251 communes dans un projet de rénovation de l’éclairage n’est pas simple. « Pour convaincre, nous avons élargi la réflexion classique autour de l’éclairage public et son utilité pour la sécurité et les déplacements en introduisant des nouveaux bénéfices économiques, environnementaux et sociaux, » raconte Bruno Rouch, directeur du SDE 65, le syndicat départemental d’énergie des Hautes-Pyrénées qui fait partie de la gouvernance du projet avec le Syndicat mixte du Pic du Midi et le Parc national des Pyrénées. En redonnant accès au ciel étoilé, le projet a développé des valeurs ajoutées environnementales et touristiques sources de retombées économiques conséquentes pour le territoire.

Transition lumineuse

Parmi les trois outils plébiscités pour cette rénovation de l’éclairage, les communes engagées travaillent sur la maitrise des flux lumineux pour éviter leur dispersion dans le ciel, via des réflecteurs et des ampoules intégrées dans les lampadaires. Elles s’efforcent aussi de réduire les puissances consommées par des systèmes dynamiques de réductions en fonction des usages, de la détection de présence ou de la télégestion. Enfin, la réduction de la lumière bleue dotée d’une forte capacité de propagation est l’ultime enjeu. « Nous avons établi un moratoire sur l’utilisation des Led et invité les fournisseurs à travailler sur des faibles pourcentages de bleu », précise Bruno Rouch. L’ Association française de l’éclairage fait d’ailleurs partie des professionnels associés au pilotage de la RICE.

Si le budget annuel du SDE 65 consacré à l’éclairage a triplé sur l’ensemble du département (environ 3,5 millions d’euros) pour accompagner les communes en conversion depuis la labellisation en 2013, le directeur pronostique encore dix ans d’accompagnement à hauteur de 50% des projets. Les communes ont aussi bénéficié des aides de l’Etat ou de la Région avec un nouvel élan grâce aux récents Territoires à énergie positive (TEP-CV). De quoi amortir les investissements entre quatre et dix ans. Fort de ce modèle de concertation et de développement durable, la RICE serait en passe de convertir d’autres candidats comme la Parc des Cévennes, le Lot ou les Pyrénées ariégeoise.

Aurélie de Varax

Photo Nicolas Bourgeois, Pic du Midi.

Pas de travaux en cours actuellement